Sigue el blog por Email

lunes, 7 de noviembre de 2016

FIDH,. Des fosses communes dissimulées à Bujumbura


Au Burundi, de nombreuses ONG de défense des droits de l’Homme s’interrogent sur l’existence de fosses communes à Bujumbura et ses environs. Une enquête menée par deux envoyés spéciaux de la FIDH.
Burundi Gewalt ARCHIVBILD (picture-alliance/dpa/D. Kurokawa)
Selon les enquêteurs de la FIDH, les forces burundaises de sécurité ont changé de mode opératoire. Ils utilisent désormais des voitures banalisées pour conduire leurs victimes en dehors de la capitale.
Tansania - Flüchtlinge aus Burundi (DW/K. Tiassou)
Avant de les tuer et de les enterrer dans la plus grande discrétion selon Florent Geel, le responsable Afrique de la Fédération internationale des droits de l’Homme faisait partie de l’équipe des enquêteurs. Des nombreux témoignages recueillis par les enquêteurs de la FIDH à Bujumbura font froid dans le dos: les corps seraient roués de coups de barre à béton, brûlés à l’aide de sacs en plastique enflammés avant d’être ensevelis. Les autorités burundaises qui ont toujours nié l’existence de ces charniers ont refusé de donner suite à notre demande d’interview sur ce sujet. Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter les explications d'Eric Topona.
Publicar un comentario